Les blogs que je suis

lundi 14 octobre 2013

Cheveux et Contraception

 

  http://www.topsante.com/var/topsante/storage/images/import-initial/pilule-contraceptive-60-nouvelles-plaintes-de-victimes/167474-1-fre-FR/Pilule-contraceptive-60-nouvelles-plaintes-de-victimes_exact441x300.jpg


 
Nos cheveux vivant sous dépendance hormonale, un contraceptif peut avoir une influence négative ou positive sur leur santé. Cette influence concerne les cuirs chevelus prédisposés aux chutes "androgénétiques". En revanche, si votre cuir chevelu ne présente pas de prédisposition à ces problèmes, votre contraceptif ne devrait pas avoir d'effet négatif sur votre chevelure.

Que signifie androgénétique ?

Une prédisposition aux problèmes androgénétiques signifie que le cuir chevelu présente une sensibilité héréditaire et excessive aux androgènes. Hormones mâles, sécrétées aussi par les femmes en petite quantité, les androgènes circulent normalement dans le sang. Mais sur les cuirs chevelus réceptifs à leur action, ils peuvent intervenir à deux niveaux :

Le sébum : Produite par les glandes sébacées, la sécrétion du sébum dépend directement des androgènes, à partir de la puberté (ce qui explique qu’un excès de sébum n’apparaisse pas avant l'adolescence). Si vos cheveux sont trop gras par nature, la faute revient donc aux androgènes. Votre pilule hormonale, suivant sa composition, peut alors amplifier le phénomène, voire le déclencher, ou, au contraire, le normaliser.

L'affinement du cheveu : Plus grave, les androgènes s’avèrent parfois de véritables poisons pour les cheveux. Intervenant sur certains follicules pileux, ils en réduisent peu à peu l’activité, provoquant l’affinement et la perte de densité de la chevelure (dessus de la tête, front ou vertex). On parle alors d‘alopécie androgénétique. Là encore, le choix d'un contraceptif va jouer un rôle déterminant, pour accroître ou aider à neutraliser la nuisance des androgènes
.

Critères d'un bon contraceptif pour cheveux

1 C'est la composition du progestatif qui compte, ainsi que son dosage. Certaines molécules progestatives ont un effet androgénique négatif sur le cuir chevelu, d'autres n'en présentent pas.

2•  Mais ce n'est pas tout : les meilleures compositions contraceptives pour vos cheveux doivent également contenir un estrogène (au moins 0,03 mg/jour), afin d'optimiser l'effet du progestatif.

Suivant ces critères précis, le Centre Clauderer a établi trois catégories de contraceptifs hormonaux, correspondant à des couleurs différentes :
Les positifs : avec effet anti-androgène & associés à un estrogène (au moins 0,03mg)
Les neutres : sans effet androgène.
Les négatifs : ayant tendance à “s’androgéniser”

Attention ! Ces notations sont établies du strict point de vue des cheveux. Il convient de toujours se conformer à l'avis de son médecin pour connaître le contraceptif le mieux adapté à son cas personnel.


Arrêt de contraception

L'interruption d'un contraceptif “positif" provoque parfois une chute des cheveux diffuse. C'est un phénomène logique : l'apport d'œstrogènes de synthèse peut stimuler la vitalité des cheveux et prolonger les cycles pilaires, le temps du traitement contraceptif. L'arrêt de ce dernier entraîne un plus grand nombre de cheveux en phase de chute. Normalement la perte est réversible : après quelques semaines, tout doit rentrer dans l'ordre, si le cuir chevelu concerné n'a pas de sensibilité particulière aux androgènes.

En revanche, si la pilule était "négative" pour les cheveux, l'arrêt de contraception peut, quelques temps après, stopper une chute que la personne concernée ne s'était pas expliquée
.

Liste des contraceptifs et cotation (Article disponible sur ce blog)

Cette liste, très à jour, prend en compte l'ensemble des contraceptifs disponibles sur le marché français, en 2013. Consultez-la,   vous y retrouverez : le contraceptif que vous utilisez actuellement, la couleur à laquelle il appartient, la cote que nous lui donnons en ce qui concerne les problèmes de cheveux.

 

Pilules de 3ème et 4ème génération
En quoi leur mise à l'index concerne-t-elle les cheveux ?

(mise à jour 12 janvier 2013)


En bref
Depuis un mois, polémiques et mises en garde se succèdent contre les dangers éventuels causés par les contraceptifs de 3ème et 4ème génération. Le Centre Clauderer analyse cette actualité, sous l'angle particulier des cheveux.


Rappel de l'incidence de la pilule sur les cheveux

Le cycle de renouvellement de nos cheveux dépend en grande partie des hormones androgènes. Ceci explique l'influence qu'une pilule peut avoir sur la chevelure d'une femme dont les follicules pileux sont réceptifs à ces hormones.

Certaines molécules contraceptives ont en effet tendance à "s'androgéniser" (se métaboliser en androgènes), ce sont les molécules de 1ère et 2ème génération, alors que d'autres, celles de 3ème et 4ème génération, n'ont pas cet effet, pour la majorité d'entre elles. Pour en savoir plus, voir notre article
Ainsi, selon notre expérience, les conséquences pour les femmes souffrant d'une chute de cheveux/alopécie androgénétique sont les suivantes :

- Un contraceptif de 2ème génération contribue parfois à affiner les cheveux et à les faire tomber prématurément,
- Un contraceptif de 3ème ou 4ème génération au contraire, en complément d'un traitement local, peut aider à stabiliser la chute des cheveux, réguler les cycles caplilaires et favoriser des repousses vigoureuses.

Dans ce contexte, notre liste des contraceptifs, avec ses cotations négatives, neutres ou positives pour chaque marque de contraceptif, reste valable du strict point de vue des cheveux.

 

Conseils 

Si vous êtes actuellement sous traitement contraceptif de 3ème ou 4ème génération et avez des problèmes de cheveux, vu les risques dénoncés aujourd'hui, nous vous conseillons, d'abord, de consulter un gynécologue. Lui seul sera à même de juger si votre traitement hormonal peut être continué ou pas.

Au cas où la réponse du médecin s'avère défavorable, s'il préfère vous prescrire un contraceptif de 2ème génération, un traitement local renforcé de votre cuir chevelu s’imposera alors.

Ce traitement, par un apport régulier d’actifs anti-androgènes appliqués localement, aidera à neutraliser la chute de cheveux, que votre nouveau contraceptif occasionnera vraisemblablement, et compensera au maximum l'influence négative exercée sur vos follicules pileux.

D'autre part le Centre Clauderer suggère d'établir un diagnostic approfondi des cheveux sur place ou à distance pour proposer le traitement anti-androgène local, le plus efficace pour votre ca
s. (pour plus de renseignements http://www.centre-clauderer.com/diagnostic/index1.htm )

Source :  http://www.centre-clauderer.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire